21 avril 2018

Ça veut dire quoi

Marche du retour

Quatre Palestiniens ont été tués hier par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza, ce qui porte à 38 le nombre de victimes depuis le début de la « marche du retour ». Entamé le 30 mars, ce mouvement de protestation des habitants de Gaza est prévu jusqu’au 15 mai. Ses participants réclament le retour des réfugiés palestiniens sur le sol israélien. Lors de la guerre israélo-arabe de 1948-1949, plusieurs centaines de milliers de Palestiniens ont été expulsés ou ont fui, trouvant refuge dans les pays de la région, en Cisjordanie ou à Gaza. Cet exil est connu par les Palestiniens comme la Nakba (« catastrophe » en arabe). Le règlement de la question des réfugiés et leur retour sur leur terre d’origine sont l’une des principales revendications palestiniennes. Depuis 1998, la marche se tenait le 15 mai, lendemain de la date anniversaire de la proclamation de l’État d’Israël en 1948. L’un de ses initiateurs cette année, un journaliste palestinien, dit avoir eu l’idée de l’étendre après l’annonce par Donald Trump de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël en décembre.