• Bolloré mis en examen. L’industriel Vincent Bolloré a été mis en examen hier soir pour corruption d’agent public étranger, complicité d’abus de confiance et faux et usage de faux. Deux cadres travaillant pour des entreprises dont l’homme d’affaires est le principal actionnaire ont également été mis en examen. Les enquêteurs soupçonnent les trois hommes d’avoir pris part à l’organisation de campagnes politiques pour le compte des actuels présidents du Togo et de la Guinée en échange de l’attribution de concessions portuaires.

  • Notre-Dame-des-Landes. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a déclaré ce matin sur Europe 1 que la première réunion du comité d’analyse des dossiers déposés par une vingtaine d’occupants de la zone où devait être construit l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes aurait lieu le 14 mai. « À partir du moment où ces procédures sont en œuvre, ceux qui ont choisi de ne pas s’y insérer devront avoir quitté les lieux », a-t-il ajouté.

  • Grève chez Air France. La direction de la compagnie aérienne Air France a lancé ce matin et jusqu’au 4 mai une consultation auprès de ses 46 771 salariés pour savoir s’ils sont favorables à l’accord salarial qu’elle a proposé le 16 avril. Celui-ci consiste à augmenter les salaires de 7 % en quatre ans, dont 2 % cette année, tandis que les syndicats avaient réclamé 6 % dès cette année. L’intersyndicale de l’entreprise a appelé à de nouvelles journées de grève les 3, 4, 7 et 8 mai.

  • Examen de conducteur de VTC. Seuls 1 707 des 12 406 candidats à l’examen de conducteur de véhicule de transport avec chauffeur (VTC) ont été reçus entre mai (mise en place de l’épreuve) et décembre 2017, selon des chiffres rassemblés par les chambres des métiers et de l’artisanat et publiés aujourd’hui par Le Monde. Yan Hascoet, PDG de Chauffeur privé, l’une des principales entreprises du secteur, estime que la difficulté de l’examen, qui comporte des questions d’anglais et de gestion et qui est obligatoire pour conduire un VTC depuis le 1er janvier, constitue une « barrière incompréhensible à l’entrée dans le métier ».