26 avril 2018

C'est leur avis

Prendre conscience de la misogynie violente

Un homme a tué 10 personnes lundi en lançant son véhicule sur des passants à Toronto, au Canada, après avoir posté sur Facebook un message appelant à la vengeance des « célibataires involontaires » contre les femmes. Emer O’Toole, enseignante au Canada et militante des droits des femmes, appelle dans le Guardian à lutter contre la misogynie violente qui sévit sur Internet.

« S’intéresser à la misogynie violente qui semble à l’origine du massacre de la rue Yonge conduit à se plonger dans un univers en ligne si stupide et simpliste qu’il est difficile de le prendre au sérieux. Ces espaces sont puérils et pourtant ils banalisent la misogynie violente et peuvent radicaliser des hommes vulnérables et isolés socialement. […] Si la participation du meurtrier à des communautés misogynes en ligne est confirmée, nous devons résister à tout commentaire qui tentera d’en minimiser l’importance. La haine des femmes n’est pas une maladie mentale, c’est un problème social répandu et dangereux. C’est un problème auquel nous devons faire face avant que d’autres personnes meurent. » Emer O’Toole