27 avril 2018

Tout s’explique

Sommet entre les dirigeants des deux Corée

Qu’ont annoncé les dirigeants nord-coréen et sud-coréen ?

À l’occasion d’un sommet organisé à Panmunjeom, dans la zone démilitarisée entre leurs deux pays, le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, et le président sud-coréen, Moon Jae-in, ont signé aujourd’hui une déclaration commune dans laquelle ils s’engagent à une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ». Le texte affirme que les deux pays vont chercher « activement » l’organisation de rencontres trilatérales impliquant les deux Corée et les États-Unis ou quadripartites en ajoutant la Chine « en vue de déclarer la fin de la guerre et d’établir un régime de paix permanent et solide ». Pour cette rencontre, Kim Jong-un a été le premier dirigeant nord-coréen à se rendre en Corée du Sud depuis la guerre de Corée, qui s’est conclue en 1953 par un armistice et non par un accord de paix. Se tenant par la main, Kim Jong-un et Moon Jae-in ont symboliquement franchi la frontière vers le nord, puis sont revenus au sud.

Quels ont été les précédents sommets intercoréens ?

La rencontre organisée aujourd’hui est le troisième sommet intercoréen. Les deux précédents avaient eu lieu en 2000 et 2007 à Pyongyang, en Corée du Nord. Le dirigeant nord-coréen était alors Kim Jong-il, père de Kim Jong-un. En 2000, il avait signé avec le président sud-coréen Kim Dae-jung, futur lauréat du prix Nobel de la paix pour sa politique de réconciliation, un accord prévoyant des efforts pour signer une paix entre les deux pays. La politique d’aide économique de Séoul à Pyongyang a été poursuivie par le successeur de Kim Dae-jung malgré le premier test nucléaire effectué par le régime nord-coréen en 2006. En 2007, lors du deuxième sommet intercoréen, ce dernier s’est engagé à mettre un terme à son programme nucléaire en échange d’une assistance énergétique. Mais le dialogue entre les deux pays s’est interrompu après l’arrivée au pouvoir des conservateurs en Corée du Sud en 2008.

À quand remonte la séparation entre les deux pays ?

Colonie japonaise depuis 1910, la Corée est séparée en deux à la fin de la Seconde Guerre mondiale entre une zone d’occupation soviétique au nord du 38e parallèle et une zone d’occupation américaine au sud. Cette division aboutit en 1948 à la création de deux États distincts. Une guerre les oppose à partir de 1950 lorsque plusieurs centaines de milliers de soldats nord-coréens franchissent la frontière et vont jusqu’à conquérir la capitale sud-coréenne, Séoul. Le Conseil de sécurité de l’ONU confie à une force internationale sous direction des États-Unis la mission de repousser les troupes nord-coréennes. Le 27 juillet 1953, alors que le conflit a fait environ 2 millions de morts civils et militaires, les belligérants signent un armistice, qui met fin aux combats et fige les positions de part et d’autre du 38e parallèle.