28 avril 2018

On revient au début

L’économie circulaire

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a présenté lundi le plan du gouvernement pour encourager en France le développement de l’économie circulaire, qui consiste notamment à limiter le recours aux matières premières, à réutiliser les objets et matériaux et à prévenir la production de déchets. Dans un « plan d’action en faveur de l’économie circulaire » publié en 2015, la Commission européenne la définit comme une économie « dans laquelle la valeur des produits, des matières et des ressources est maintenue dans l’économie aussi longtemps que possible et la production de déchets est réduite au minimum ».


Le concept

Le système économique des pays industrialisés repose en grande partie sur un fonctionnement linéaire : la vie d’un produit commence par l’extraction d’une matière première et se poursuit par sa production, sa consommation puis sa mise au rebut. En 1972, un rapport de scientifiques de l’institut de recherche américain MIT intitulé « Halte à la croissance ? » pointe pour la première fois la dangerosité de ce modèle pour la planète et alerte sur le caractère limité des ressources disponibles. Le terme « économie circulaire » est employé pour la première fois en 1990 par les économistes britanniques David Pearce et Kerry Turner. Il décrit l’idée selon laquelle un déchet peut redevenir une ressource, formant ainsi une boucle entre la chaîne de production et la chaîne de consommation. Par exemple, un vêtement usagé peut être réutilisé pour fabriquer la garniture d’un canapé, qui peut à son tour être transformée en laine d’isolation pour le bâtiment. Un même produit circule ainsi d’un usage à un autre.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte