3 mai 2018

C'est leur avis

Macron et l’attractivité fiscale

Emmanuel Macron a annoncé mardi qu’il souhait supprimer l’an prochain l’« exit tax », un impôt créé en 2011 pour limiter l’exil fiscal en taxant les contribuables qui transfèrent leur domicile fiscal hors de France. Journaliste économique à Mediapart, Romaric Godin critique une volonté du chef de l’État de favoriser l’optimisation fiscale [€].

« Pour l’hôte de l’Élysée, les entrepreneurs ou les investisseurs (la confusion s’opère souvent entre les deux) sont donc des êtres hors de toute communauté nationale. Ils choisissent leurs pays librement en fonction de leurs goûts et surtout de leurs intérêts. Et s’ils se sentent contraints à quoi que ce soit, alors ils ne viennent pas. Ce sont des petites choses fragiles dont il faut donc prendre soin. Si l’on veut être choisi, il faut être le plus beau, surtout sur le plan fiscal. Point. D’où non seulement la suppression de l’impôt sur la fortune pour le capital non immobilier, mais aussi le prélèvement forfaitaire unique pour les revenus de ce capital ou la conversion du CICE en baisses de cotisation, mais encore la fin de cette exit tax. » Romaric Godin