4 mai 2018

Tout s'explique

La Nouvelle-Calédonie et l’indépendance

Pourquoi Emmanuel Macron est-il en déplacement en Nouvelle-Calédonie ?

Emmanuel Macron a atterri hier en Nouvelle-Calédonie, dans l’océan Pacifique Sud, pour la première fois de son mandat, et y restera jusqu’à samedi. Le 4 novembre, les citoyens de cette collectivité d’outre-mer devront dire par référendum s’ils souhaitent accéder à l’indépendance. La Nouvelle-Calédonie dispose déjà d’une large autonomie qui l’autorise à voter ses propres lois dans de nombreux domaines, hormis ceux qui touchent aux compétences régaliennes (justice, ordre public, défense, monnaie et affaires étrangères). Emmanuel Macron a affirmé hier ne pas vouloir « prendre position » pour laisser la population locale se prononcer librement. Il avait déclaré pendant sa campagne présidentielle qu’il espérait que la Nouvelle-Calédonie « reste dans la communauté nationale ». Samedi, le président commémorera les 30 ans de la prise d’otages d’Ouvéa, qui a fait 21 morts en mai 1988.

Qu’est-ce que la prise d’otages d’Ouvéa ?

Le 22 avril 1988, à deux jours du premier tour de l’élection présidentielle et des élections régionales calédoniennes qui doivent entériner un nouveau statut pour le territoire rejeté par les indépendantistes, le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) décide d’occuper la gendarmerie de Fayaoué, sur l’île d’Ouvéa. Quatre gendarmes sont tués dans les affrontements, et 27 autres sont pris en otage. 11 d’entre eux sont relâchés rapidement, tandis que les autres sont conduits dans une grotte au nord de l’île. Le 5 mai, les troupes d’élite de la gendarmerie donnent l’assaut. Tous les otages sont libérés, mais l’intervention fait 21 morts, dont 19 indépendantistes et deux militaires. L’indépendantiste Macky Wéa a estimé que la visite d’Emmanuel Macron à Ouvéa pour les 30 ans de la prise d’otages était « une insulte ».

Quelles sont les ressources de la Nouvelle-Calédonie ?

La Nouvelle-Calédonie comptait 269 000 habitants en 2014, date du dernier recensement. Environ deux tiers d’entre eux résident dans le chef-lieu, Nouméa, ou ses environs. Le PIB par habitant de la Nouvelle-Calédonie est proche de celui de la métropole. Selon l’US Geological Survey, un organisme gouvernemental américain, l’archipel calédonien abrite environ 9 % des réserves mondiales de nickel, un minerai nécessaire à la fabrication d’acier inoxydable. Le secteur représente 90 % des exportations du territoire, selon l’Institut d’émission d’outre-mer, un établissement public. L’économie calédonienne varie fortement en fonction de l’évolution des prix du nickel. Alors que ce secteur représentait 18 % du PIB en 2007, quand les prix ont atteint un niveau record, il ne comptait plus que pour 3 % du PIB en 2015 après une chute des cours.