• Libération d’Américains. Le président américain, Donald Trump, a annoncé que la Corée du Nord avait libéré trois Américains détenus sur son sol depuis un an à deux ans et que le nouveau secrétaire d’État (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères), Mike Pompeo, était de retour avec eux aux États-Unis. Il a ajouté que Mike Pompeo avait eu un entretien satisfaisant avec le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un.

  • L’opposant Pachinian élu en Arménie. Le Parlement arménien a élu hier Nikol Pachinian au poste de Premier ministre par 59 voix contre 42. Cet ancien journaliste et opposant au Parti républicain, majoritaire au Parlement depuis 1999, avait mobilisé plusieurs dizaines de milliers de manifestants depuis mi-avril pour réclamer un changement de gouvernement.

  • Recherche d’un gouvernement en Italie. Le président italien, Sergio Mattarella, a déclaré lundi soir qu’il allait proposer la constitution d’un gouvernement « politiquement neutre » jusqu’à décembre pour faire face à l’incapacité des différents partis à former une coalition majoritaire depuis les élections parlementaires du 4 mars. Les dirigeants des deux partis arrivés en tête, le Mouvement 5 étoiles et la Ligue, ont rejeté la proposition et appelé à de nouvelles élections dès juillet.

  • Violences contre les femmes. Le procureur général de New York, Eric Schneiderman, a démissionné lundi soir après la parution d’un article du magazine The New Yorker dans lequel quatre femmes l’accusent de violences physiques. En février, il avait engagé des poursuites contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein, son frère Bob et leur entreprise en dénonçant un harcèlement sexuel « méprisable » à l’égard des employés.

  • Pénicaud convoquée par la justice. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a été convoquée comme témoin assisté, un statut intermédiaire entre ceux de témoin et de mis en examen, pour une audition le 22 mai par deux juges d’instruction, révèle Le Canard enchaîné dans son édition d’aujourd’hui. Les magistrats souhaitent l’entendre sur une soirée organisée en 2016 à Las Vegas, aux États-Unis, autour d’Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, à l’initiative de Business France, un établissement public dont elle était la directrice générale. L’organisation avait été confiée à l’entreprise Havas sans mise en concurrence.

  • Festival de Cannes. Le tribunal de grande instance de Paris a autorisé la projection de « L’Homme qui tua Don Quichotte », du réalisateur américain Terry Gilliam, le 19 mai, en clôture du Festival de Cannes, dont la 71e édition a été ouverte hier. Le producteur portugais Paulo Branco avait saisi la justice française en référé pour empêcher cette diffusion, estimant détenir les droits du film finalement confié à d’autres producteurs.