14 mai 2018

C'est leur avis

Les fiches S indispensables au renseignement intérieur

Un homme fiché S a tué une personne et en a blessé quatre autres samedi soir à Paris avant d’être abattu par la police. L’attentat, revendiqué par le groupe État islamique, a conduit Marine Le Pen (FN) et Laurent Wauquiez (LR) à demander l’internement ou l’expulsion des fichés S. Sur son blog, l’avocat connu sous le pseudonyme Maître Eolas, juge cette proposition contreproductive.

« Il est indispensable qu’un fiché S contrôlé dans la rue se voie rendre sa carte d’identité avec un “merci monsieur, tout est en ordre” par le policier et puisse vaquer à ses activités pendant que le signalement remonte aux services de renseignement. […] Ainsi, l’internement des fichés S, qui est matériellement irréaliste, juridiquement infaisable, serait en outre un coup porté au renseignement intérieur, dont le rôle est de déjouer les attentats en préparation, et un cadeau royal fait aux cellules terroristes, en leur révélant lesquels de leurs sympathisants sont repérés et a contrario lesquels ne le sont pas. » Maître Eolas