22 mai 2018

C'est leur avis

Des objectifs sans plan concret

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a dressé hier une liste de conditions auxquelles l’Iran devra se soumettre s’il veut échapper aux sanctions américaines. Anciens membres du département d’État, Aaron Miller et Richard Sokolsky jugent dans USA Today que l’exécutif américain sait fixer des objectifs ambitieux, mais ne propose rien de concret pour les atteindre.

« Au pays de Trump, le président fixe des objectifs ambitieux comme un “accord ultime” pour la paix israélo-palestinienne et la “dénucléarisation complète, irréversible et vérifiable” de la Corée du Nord. Mais l’administration ne donne aucun indice sur la manière d’y parvenir, parce qu’il s’agit de buts irréalistes. Pompeo a récité la litanie des activités malveillantes de l’Iran, mais a résumé la façon dont elles seraient traitées par une liste des choses à faire relativement courte. Il y a un plan détaillé pour contraindre économiquement et financièrement le régime, mais il ne propose rien sur la manière de le dissuader de ses attaques régionales ou pour stopper ses violations des droits de l’homme. » Aaron Miller et Richard Sokolsky