• Diplomatie en Corée. Une délégation américaine s’est rendue hier en Corée du Nord pour discuter avec des représentants du pouvoir nord-coréen d’une rencontre entre les chefs d’État des deux pays, même si le président américain, Donald Trump, a annulé la semaine dernière le sommet prévu le 12 juin à Singapour avec le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Les chefs d’État des deux Corée ont affirmé samedi, lors d’une rencontre qui n’avait pas été annoncée, qu’ils souhaitaient que le sommet du 12 juin ait lieu.

  • Podemos conserve ses dirigeants. Les adhérents du parti de gauche espagnol Podemos ont voté à 68 % entre mardi et hier pour que Pablo Iglesias et Irene Montero restent à la tête du mouvement dont ils sont respectivement secrétaire général et porte-parole. Le parti avait organisé cette consultation après la révélation ce mois-ci de l’achat par le couple d’une villa à 600 000 euros dans la banlieue de Madrid. Plusieurs médias avaient diffusé un extrait d’un reportage télévisé de 2015 dans lequel Pablo Iglesias dénonçait les « politiques qui s’isolent, vivent dans des banlieues riches ».

  • Manifestations antigouvernementales. À l’appel d’une soixantaine d’organisations, dont l’association Attac, la CGT et la France insoumise, des défilés dits de « marée populaire » contre la politique du gouvernement, ont rassemblé samedi entre 93 315 (selon la police) et 280 000 personnes (selon les organisateurs) dans une centaine de villes de France. Il s’agit dans les deux cas de nombres inférieurs à ceux communiqués à l’issue des rassemblements de fonctionnaires et de cheminots des 22 mars et 19 avril.

  • Platini mis hors de cause. La justice suisse a mis jeudi Michel Platini, ancien président de l’UEFA, l’instance dirigeante du football européen, hors de cause dans une affaire de versement suspect au sein de la Fédération internationale de football (Fifa), a révélé Le Monde vendredi soir. La Fifa a annoncé samedi qu’elle n’avait pas pour autant l’intention de lever la suspension de toute activité liée au football qu’elle lui avait infligée en décembre 2015 et qui court jusqu’en octobre 2019.

  • Mort de Serge Dassault. Le conseiller départemental de l’Essonne, ancien maire de Corbeil-Essonnes et ancien sénateur (UMP puis LR) Serge Dassault est décédé à l’âge de 93 ans. Il avait dirigé le groupe aéronautique Dassault, fondé par son père, et présidé le Groupe Figaro, qui détient le quotidien du même nom.