• Agression meurtrière en Belgique. Un homme a attaqué ce matin deux policières à coups de couteau à Liège, en Belgique, avant de se saisir de leurs armes et de faire feu sur elles ainsi que sur le passager d’une voiture, les tuant tous les trois. Il a ensuite pris en otage une employée d’un lycée et blessé quatre membres des forces de l’ordre qui l’ont abattu. Une enquête pour « infraction terroriste » a été confiée au parquet fédéral belge.

  • Frappes sur Gaza. L’armée israélienne a mené des raids aériens pour frapper des infrastructures appartenant aux mouvements Hamas et Djihad islamique palestinien dans la bande de Gaza, un territoire situé à l’ouest d’Israël, en représailles à des tirs d’obus. La marine israélienne a également arrêté un bateau d’une vingtaine de passagers qui tentait de briser le blocus maritime imposé par Israël à la bande de Gaza depuis 2007.

  • Éric Woerth mis en examen. Le député de l’Oise et ancien ministre du Budget Éric Woerth a été mis en examen dans l’enquête sur des soupçons de financement par le régime libyen de Mouammar Kadhafi de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2007, a annoncé son avocat. Il était à l’époque trésorier de l’UMP et président de l’association de financement de la campagne du futur chef de l’État.

  • Le Point et Erdogan. Emmanuel Macron a jugé hier soir « parfaitement inacceptable » le retrait d’affiches du magazine Le Point présentant le président turc, Recep Tayyip Erdogan, comme un « dictateur », « au motif qu’elles déplaisent aux ennemis de la liberté ». Vendredi au Pontet (Vaucluse) et samedi à Valence (Drôme), des partisans du dirigeant turc ont forcé deux kiosques à retirer l’affiche faisant la promotion du dernier numéro du magazine.

  • Formation antiraciste chez Starbucks. La chaîne de cafés Starbucks a prévu de fermer cet après-midi ses 8 000 établissements situés aux États-Unis pour former son personnel contre les discriminations raciales. L’initiative avait été annoncée mi-avril après l’arrestation de deux clients noirs dans un Starbucks de Philadelphie. Un employé avait appelé la police parce qu’il avait jugé suspect que les deux hommes, qui attendaient un ami, restent dans le café sans passer de commande.