30 mai 2018

Tout s'explique

Canal+ perd les droits de diffusion de la Ligue 1 de football

Pourquoi Canal+ a-t-il perdu les droits de retransmission de la Ligue 1 de football ?

La majeure partie des droits de retransmission audiovisuelle de la Ligue 1 de football ont été attribués hier pour la période 2020-2024 au groupe de médias espagnol Mediapro. La chaîne de télévision française Canal+ qui possède jusqu’en 2020 le droit de diffuser les trois principaux matchs de chaque journée n’en a obtenu aucun. La retransmission des matchs de la Ligue 1 rapportera 1,15 milliard d’euros par saison à la Ligue de football professionnel, qui organise la compétition, soit une hausse de 60 % par rapport à la période 2016-2020.Le président du directoire du groupe Canal+, Maxime Saada, a déclaré dans une lettre adressée aux salariés du groupe que « surpayer des droits sportifs au mépris de toute logique économique n’est pas une solution viable » et a rappelé que l’appel d’offres autorise pour la première fois « à céder tout ou partie » des droits, laissant la « possibilité pour Canal+ de les récupérer indirectement ».

Qu’est-ce que cela signifie pour le groupe ?

En perdant cet appel d’offres, Canal+ perd l’un des points forts de sa politique commerciale. Il retransmettait en direct des matchs de la Ligue 1 depuis 1984, année de la création de la chaîne. Canal+ avait racheté en 1991 le club du Paris Saint-Germain, le dirigeant jusqu’en 2006. Vincent Bolloré, qui avait pris la présidence du conseil de surveillance de Canal+ en 2015 et l’a quittée en avril, avait déclaré en 2016 que le sport était le contenu « le plus attractif » pour les abonnés. La perte de l’appel d’offres fait risquer à la chaîne une diminution du nombre de ses téléspectateurs, alors qu’elle a perdu plus d’un million d’abonnés directs depuis 2015. La chaîne comptait 4,9 millions d’abonnés directs fin 2017 et 3,1 millions d’abonnés ayant souscrit une offre via un opérateur de téléphonie, comme Orange et Free.

Quelles sont les craintes concernant le financement du cinéma ?

La perte des droits de retransmission de la Ligue 1 par Canal+ « n’est pas une bonne nouvelle pour le cinéma », a déclaré au Monde Marie Masmonteil, vice-présidente du Syndicat des producteurs indépendants. Le groupe Canal+ joue un rôle important dans ce secteur, dont il est le premier investisseur privé. « Les dirigeants de Canal+ nous ont dit qu’ils feraient évoluer le modèle s’ils perdaient les droits du football, en nous prévenant qu’ils risquaient de perdre 1 à 2 millions d’abonnés », affirme Marie Masmonteil. Canal+ produit, diffuse et soutient la distribution de films en salle. Depuis 2009, la chaîne doit, en application d’un décret, consacrer 12,5 % de son chiffre d’affaires à l’acquisition de droits de films européens, dont 9,5 % aux films de langue française. Cet engagement court jusqu’en 2019. Au-delà, le soutien de Canal+ au cinéma n’est pas garanti.