• Attentat en Belgique. Un homme a tué deux policières et le passager d’une voiture mardi à Liège, en Belgique, avant d’être abattu par les forces de l’ordre. Plusieurs fois condamné pour vols, coups et blessures ou trafic de stupéfiants et incarcéré depuis 2003, ce Belge de 31 ans converti à l’islam était sorti de prison la veille pour un congé pénitentiaire de deux jours en vue de sa réinsertion. Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué l’attentat mercredi soir.

  • Droits télé du foot. Le groupe espagnol Mediapro a remporté mardi aux enchères les droits de retransmission audiovisuelle des principaux matchs du championnat de France de Ligue 1 de football pour la période 2020-2024. La chaîne de télévision française Canal+, qui possède jusqu’en 2020 le droit de diffuser les trois principaux matchs de chaque journée, n’en a obtenu aucun.

  • Fausse mort d’un journaliste. Le chef des services de sécurité ukrainiens, Vasily Gritsak, a annoncé mercredi avoir simulé la veille la mort à Kiev, en Ukraine, d’un journaliste russe en vue d’arrêter une personne soupçonnée d’avoir tenté, à la demande des services spéciaux russes, de le faire assassiner. La fausse victime, Arkadi Babtchenko, opposant au Kremlin ayant fui son pays en 2017, est réapparue lors d’une conférence de presse.

  • Taxes sur l’acier et l’aluminium. Le secrétaire d’État américain au Commerce, Wilbur Ross, a annoncé jeudi que son pays allait appliquer des taxes de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur les importations d’aluminium en provenance de l’Union européenne, du Mexique et du Canada. La commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, a annoncé hier que l’Union européenne portait plainte auprès de l’Organisation mondiale du commerce contre les États-Unis en leur reprochant de ne pas respecter les règles du commerce mondial. L’UE porte également plainte contre la Chine, dont elle accuse la législation d’affaiblir la propriété intellectuelle des entreprises européennes présentes dans le pays.

  • Nouveau gouvernement italien. Le président italien, Sergio Mattarella, a accepté jeudi soir l’équipe ministérielle proposée par Giuseppe Conte, un juriste de 53 ans sur le nom duquel le Mouvement 5 étoiles (antisystème) et la Ligue (anti-immigration) se sont mis d’accord la semaine dernière pour diriger leur gouvernement de coalition. Dimanche, le chef de l’État avait refusé de valider la nomination de l’économiste eurosceptique Paolo Savona au poste de ministre des Finances. Nommés tous les deux vice-Premiers ministres, le dirigeant du M5S, Luigi Di Maio, et celui de la Ligue, Matteo Salvini, obtiennent respectivement les ministères du Développement économique et de l’Intérieur.

  • Changement politique en Espagne. 180 députés espagnols sur 350 ont voté hier une motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre conservateur Mariano Rajoy, en place depuis 2011. Le texte avait été déposé il y a huit jours par le Parti socialiste espagnol (PSOE) après la condamnation par la justice du Parti populaire au pouvoir et d’une vingtaine de ses membres dans une affaire de corruption. Le succès de la motion de censure a permis hier à Pedro Sanchez, secrétaire général du PSOE, d’être investi chef du gouvernement.