• Enquête visant Alexis Kohler. Le parquet national financier a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire concernant le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, en raison de soupçons de « prise illégale d’intérêts » et de « trafic d’influence » après une plainte déposée par l’association anticorruption Anticor. Celle-ci dénonce son rôle auprès de l’armateur MSC, un groupe privé italo-suisse lié à sa famille, avec lequel l’État a mené des négociations et pour lequel il a travaillé en tant que directeur financier en 2016 après avoir appartenu pendant quatre ans au cabinet du ministre de l’Économie.

  • Deux camps évacués à Paris. Les forces de l’ordre ont évacué ce matin à Paris deux camps où étaient installés des migrants, le long du canal Saint-Martin dans le Xe arrondissement et porte des Poissonniers dans le nord de la capitale. Selon la préfecture d’Île-de-France, les 973 personnes présentes sur les lieux ont reçu une proposition « d’hébergement temporaire » dans la région et leur situation administrative sera examinée.

  • La Société générale règle deux litiges. La banque Société générale s’est engagée à payer 250 millions d’euros d’amende pour mettre fin aux poursuites concernant des transactions avec le fonds souverain libyen, a annoncé le parquet national financier. Le litige a été réglé dans le cadre d’une convention judiciaire d’intérêt public, qui permet à une entreprise de négocier une amende pour éviter un procès. La Société générale a également annoncé qu’elle verserait 250 millions d’euros aux États-Unis pour clôturer une autre affaire concernant des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor.

  • Démission du Premier ministre jordanien. Convoqué par le roi Abdallah II, le Premier ministre jordanien, Hani Mulqi, en poste depuis mai 2016, a présenté sa démission. Il avait annoncé la semaine dernière un projet de réforme fiscale prévoyant des hausses d’impôts pour les particuliers et les entreprises ainsi qu’une augmentation des prix du carburant et de l’électricité. Son départ a été réclamé au cours de manifestations déclenchées à la suite de ces annonces.

  • Migrants morts en Méditerranée. Selon un bilan provisoire du ministère de la Défense tunisien, au moins 48 personnes sont mortes samedi soir en mer Méditerranée, au large de la Tunisie, alors qu’elles tentaient de rejoindre l’Europe. Leur embarcation a été repérée lorsqu’elle était en train de couler. 68 migrants, parmi lesquels 60 Tunisiens, ont pu être secourus.

  • Condamnation de Mélina Boughedir. La justice irakienne a condamné hier à 20 ans de prison la Française Mélina Boughedir, jugée coupable d’appartenance au groupe terroriste État islamique. Lors du procès en première instance, en février, elle avait été condamnée à sept mois de prison pour entrée illégale dans le pays, où elle avait rejoint la ville de Mossoul avec son mari en 2015. Dans une lettre ouverte, ses avocats ont dénoncé une « ingérence » de l’État français, après que le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, eut décrit jeudi Mélina Boughedir comme une « terroriste ».