5 juin 2018

Tout s'explique

Mouvement de contestation en Jordanie

Pourquoi le roi jordanien a-t-il nommé un nouveau Premier ministre ?

Le roi jordanien Abdallah II a officiellement investi aujourd’hui Omar al-Razzaz au poste de Premier ministre et l’a chargé de former un nouveau gouvernement. Hier, il avait reçu la démission de Hani Mulqi, qui occupait ce poste depuis deux ans. Le roi a appelé le nouveau Premier ministre à dialoguer avec le Parlement, les syndicats et les « organisations de la société civile » pour « finaliser » une réforme de la fiscalité. Fin mai, le gouvernement avait annoncé ce projet visant à augmenter les impôts pour les particuliers et les entreprises. Plusieurs manifestations se sont déroulées la semaine dernière dans le pays, réclamant son abandon et le départ du Premier ministre.

À quoi devait servir la réforme fiscale prévue ?

La réforme fiscale faisait partie d’un ensemble d’actions du gouvernement pour répondre aux exigences du Fonds monétaire international (FMI). En 2016, celui-ci a approuvé un prêt de 723 millions de dollars sur trois ans au pays, en échange d’un engagement sur des « réformes structurelles » et d’une réduction de la dette publique à 77 % du PIB d’ici 2021, contre 93 % en 2015. Depuis, le gouvernement jordanien a augmenté plusieurs taxes et supprimé des subventions conduisant à l’augmentation des prix du carburant, de l’électricité et du pain. Les manifestants dénoncent ces hausses de prix. Selon la Banque mondiale, un organisme de financement du développement, le taux de chômage en Jordanie est de 18,5 % en 2017. L’organisation estime que la pauvreté a augmenté ces dernières années dans le pays en raison « de l’inflation, du chômage et d’une croissance faible ».

Quelle est la place de la Jordanie au Moyen-Orient ?

Située entre Israël, l’Arabie saoudite, l’Irak et la Syrie, la Jordanie est un proche allié des États-Unis, dont elle reçoit une aide financière depuis 1951 et militaire depuis 1957. Au cœur d’une région marquée par les conflits, la Jordanie est un pays épargné par les guerres. Il est le seul avec l’Égypte à avoir signé un accord de paix avec Israël. Depuis la création d’Israël en 1948, plusieurs centaines de milliers de Palestiniens se sont réfugiés dans le pays. Selon un recensement de 2015, la Jordanie comptait 9,5 millions d’habitants. Parmi ceux-ci, on dénombrait 3 millions de réfugiés, dont 1,2 million de Syriens.