• Sanctions contre l’Iran. Dans une lettre adressée au chef de la diplomatie américaine, les ministres des Affaires étrangères et des Finances allemands, français et britanniques demandent que les entreprises européennes présentes en Iran soient exemptées de sanctions financières. L’application de sanctions par les États-Unis, annoncée le 8 mai en même temps que leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, concerne non seulement les entreprises américaines, mais aussi les entreprises étrangères installées sur place et utilisant le dollar pour leurs transactions.

  • Éthiopie et Érythrée. Le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien, la coalition au pouvoir en Éthiopie, a annoncé hier la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger conclu en 2000 sur la démarcation de la frontière avec son voisin, l’Érythrée, en vue de régler le différend qui les oppose. Après l’indépendance de l’Érythrée, séparée de l’Éthiopie depuis 1993, les deux pays se sont livrés à une guerre entre 1998 et 2000 qui a fait entre 50 000 et 100 000 morts selon les belligérants.

  • Vote de confiance en Italie. Le nouveau gouvernement italien de Giuseppe Conte a obtenu hier soir le vote de confiance du Sénat et celui de la Chambre des députés est attendu dans la soirée. Ce professeur de droit privé de 53 ans, à la tête d’un gouvernement de coalition formé par le Mouvement 5 étoiles (antisystème) et la Ligue (anti-immigration), a défendu hier devant le Sénat une politique « populiste », le renoncement aux « mesures d’austérité » pour accélérer la croissance et une ouverture à la Russie.

  • Les salariés de Vélib’ manifestent. Une trentaine de salariés de Smovengo, l’entreprise gestionnaire à Paris des vélos en libre service Vélib’, ont protesté devant l’Hôtel de Ville de Paris après la convocation de certains d’entre eux à des entretiens en vue d’un licenciement. La moitié des 88 salariés chargés de la maintenance poursuivent un mouvement de grève entamé le 17 avril pour réclamer des augmentations de salaire, selon les syndicats. Smovengo, très en retard sur le déploiement de sa flotte de vélos, vient de recruter un nouveau dirigeant pour redresser la situation.