7 juin 2018

C'est leur avis

Les leçons pour l’Europe du bouleversement italien

Le financier et philanthrope américano-hongrois Georges Soros estime dans le Guardian que la victoire du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue en Italie doit pousser l’Europe à revoir sa politique migratoire.

« Quels étaient les griefs légitimes qui ont poussé les électeurs italiens à voter pour le Mouvement 5 étoiles et la Ligue ? Ce sont avant tout les politiques migratoires inefficaces de l’Europe qui ont imposé une charge injuste à l’Italie. […] L’UE a ce que l’on appelle le règlement Dublin III, qui s’applique à tous. Selon cette réglementation, les réfugiés sont placés sous la responsabilité du pays où ils sont d’abord arrivés. Cela a un impact disproportionné sur l’Italie. […] Réformer le règlement Dublin III sera un processus long et laborieux. […] L’UE doit s’engager fermement, lors de son sommet de juin, à indemniser financièrement l’Italie avant même que le processus soit achevé. » Georges Soros