9 juin 2018

On revient au début

L’OMC, une organisation pour encadrer le commerce international

L’Union européenne a porté plainte la semaine dernière devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) contre les États-Unis, en raison de la hausse des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium. Elle a également porté plainte contre la Chine, en raison des contraintes imposées aux entreprises européennes s’implantant dans le pays. L’OMC est l’organisation chargée d’encadrer le commerce international. Elle compte aujourd’hui 164 membres.


À l’origine

À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis, soutenus par d’autres pays, voient dans l’encadrement du commerce international une priorité pour construire une paix durable. La charte des Nations unies, adoptée en 1945, affirme que la coopération économique est nécessaire pour créer des « conditions de stabilité » assurant « des relations pacifiques » entre les nations. Les États-Unis sont à l’initiative des accords de Bretton Woods, signés l’année précédente, qui redéfinissent les règles du système financier international pour éviter de revivre la situation des années 1930, où chaque pays avait pris des mesures de protection nationale en réaction à la crise économique de 1929. Ces accords prévoient la création du Fonds monétaire international, qui voit le jour en 1945, et celle d’une organisation chargée du commerce international, qui n’aboutit pas. Les États-Unis parviennent néanmoins à faire signer en 1947 à 22 autres pays l’Accord général sur les tarifs douaniers (GATT) afin d’harmoniser les politiques douanières entre les signataires.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte