11 juin 2018

C'est leur avis

Ne pas oublier les droits de l’homme en Corée du Nord

Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, qui doit débuter la nuit prochaine, ne doit pas laisser de côté la question des droits de l’homme, avertit dans le New York Times le journaliste américain Nicholas Kristof, qui s’est déjà rendu plusieurs fois en Corée du Nord.

« Alors que le président Trump se prépare à rencontrer Kim Jong-un à Singapour, l’accent est mis à juste titre sur les armes nucléaires. Mais n’oublions pas autre chose : la Corée du Nord est de loin le pays le plus totalitaire du monde. […] Je suis d’avis que la question des armes nucléaires doit rester la priorité pour l’instant et que nous ne devrions pas faire de l’amélioration des droits de l’homme une condition de ces pourparlers de peur de les faire échouer. Mais je crois aussi que Trump peut et devrait expliquer à Kim que son régime ne sera jamais pleinement respecté tant qu’il n’appliquera pas les droits de l’homme et qu’il n’aura pas rendu des comptes sur les citoyens japonais enlevés au fil des ans. » Nicholas Kristof