13 juin 2018

C'est leur avis

La réputation humaniste de la France en jeu

L’ONG française SOS Méditerranée a annoncé aujourd’hui que son navire Aquarius, coincé au sud de la Sicile depuis dimanche avec 629 migrants à bord, allait se diriger vers le port de Valence, en Espagne, suivant la proposition hier du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. Thomas Legrand, éditorialiste sur France Inter, estime que la France aurait pu endosser ce rôle alors qu’Emmanuel Macron avait appelé « à la plus grande humanité » avec les migrants.

« C’est l’Espagne, moins riche que nous, plus exposée encore aux migrations, qui s’est proposée pour prendre en charge non pas toute la misère du monde, non pas sa part… juste 600 personnes. Mais l’Espagne est trop loin ! Nous sommes un peu comme ces passagers dans le métro qui baissent la tête devant une agression. […] Mais si le mot “humanité” veut dire quelque chose dans la bouche d’un dirigeant français, sauver les 600 de l’Aquarius devrait entrer à coup sûr dans cette définition. […] L’été s’annonce meurtrier pour les migrants en Méditerranée, mais aussi assassin pour la réputation humaniste de la France. » Thomas Legrand