14 juin 2018

Ça alors

En Afrique, les adolescentes enceintes discriminées à l’école

Dans un rapport publié aujourd’hui, l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch dénonce les discriminations en matière d’éducation dont sont victimes les jeunes filles enceintes dans plusieurs pays d’Afrique. En Guinée équatoriale, en Tanzanie et au Sierra Leone, elles sont exclues des établissements scolaires publics. L’Afrique subsaharienne est la zone où le taux de grossesse des adolescentes est le plus élevé au monde selon l’Unicef, l’agence de l’ONU chargée de la protection des enfants : en 2015, une femme sur quatre, âgée de 20 à 24 ans, avait donné naissance à un enfant avant ses 18 ans. Exploitation et abus sexuels, manque d’information et difficulté d’accès aux moyens de contraception expliquent ces grossesses précoces, selon le rapport. Certains pays ont mis en place des politiques pour s’assurer que les jeunes filles puissent poursuivre leur scolarité, comme le Gabon qui construit des crèches près des écoles.