• Enquête sur la campagne de Macron à Lyon. L’AFP a révélé que le parquet de Lyon avait ouvert vendredi une enquête préliminaire sur de possibles avantages accordés à Emmanuel Macron pour sa campagne présidentielle par la ville et la métropole de Lyon, alors dirigées par Gérard Collomb, devenu depuis ministre de l’Intérieur. Plusieurs élus Les Républicains avaient déposé plainte le 11 juin pour « détournement de fonds publics ».

  • Causes de cancer. 41 % des 346 000 cas de cancer diagnostiqués chez des adultes de 30 ans et plus en France métropolitaine en 2015 étaient « liés au mode de vie » et « auraient pu être évités », selon une étude publiée aujourd’hui par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé. L’organisme note que les principaux facteurs de risque évitables sont le tabac (20 % des nouveaux cas), l’alcool (8 %), une alimentation déséquilibrée (5,4 %) ainsi que le surpoids et l’obésité (5,4 %).

  • Fin d’Autolib’. Le service francilien de voitures électriques en libre-service Autolib’ a annoncé qu’il s’arrêterait le 31 juillet et fermerait progressivement ses stations à partir du 2 juillet. Le syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole, qui réunit des élus de Paris et d’Île-de-France, a résilié jeudi le contrat noué en 2011 avec le groupe français Bolloré.

  • Viande bovine. Les Premiers ministres français et chinois, Édouard Philippe et Li Keqiang, ont signé à Pékin un protocole d’accord pour mettre fin à l’embargo chinois sur la viande de bœuf française. La commercialisation de celle-ci était interdite en Chine depuis 2001 à la suite de la crise de la vache folle. Les importations de viande bovine en Chine, en provenance principalement du Brésil et d’Australie, ont augmenté de 20 % en volume entre 2016 et 2017, selon les douanes chinoises.

  • Immigration en Europe. Emmanuel Macron a déclaré samedi que la France et l’Espagne souhaitaient mettre en place des « centres fermés sur le sol européen » pour y envoyer des migrants « dès le débarquement » afin de permettre « une instruction rapide des dossiers » et que « chaque pays prenne de manière organisée les personnes qui ont droit à l’asile ». Le sommet sur l’immigration qui a réuni hier à Bruxelles les représentants de 16 États européens à l’invitation de la Commission européenne n’a débouché sur aucune conclusion commune.

  • Conductrices saoudiennes. Les Saoudiennes ont le droit de conduire depuis hier, en application d’un décret signé en septembre par le roi Salmane. Le pays était le dernier au monde à interdire la conduite aux femmes. Jeudi, l’ONG de lutte contre les injustices Amnesty International a rappelé que trois militantes ayant combattu pour le droit des femmes à prendre le volant étaient emprisonnées en Arabie saoudite.