28 juin 2018

C'est leur avis

Le discours politique sur l’immigration nie les chiffres

Le chercheur italien spécialiste des migrations Matteo Villa reproche dans Politico aux dirigeants politiques italiens et européens de nier les faits lorsqu’ils parlent de crise migratoire.

« 11 mois après une soudaine et durable chute des arrivées illégales par la mer en Italie, 51 % des Italiens continuent à croire que le nombre de migrants arrivant dans leurs ports est “identique ou plus élevé” qu’avant, selon une récente étude publiée par le journal Corriere della Sera. […] À travers l’Europe, et même le monde, le discours politique dominant s’est de plus en plus dissocié de la réalité. […] En dépit d’une prolifération de données largement disponibles et de plus en plus précises, la perception publique de l’immigration continue à être formée par des dirigeants politiques heureux d’ignorer les faits – ou de déformer les chiffres pour qu’ils s’adaptent à leurs discours. » Matteo Villa