• Congrès à Versailles. Emmanuel Macron a prononcé devant les parlementaires réunis en congrès à Versailles un discours pour rendre compte de son action, comme il avait promis l’an dernier de le faire tous les ans. Il a déclaré vouloir déposer un amendement à la réforme constitutionnelle en cours pour pouvoir rester lors des débats suivant son allocution et répondre aux questions des députés et sénateurs, ce que la Constitution lui interdit actuellement.

  • Aide publique saisie. La présidente du Rassemblement national (ex-FN), Marine Le Pen, a déclaré ce matin que son parti allait faire appel de la décision prise fin juin par deux juges d’instruction de faire saisir 2 millions d’euros qui devaient lui être versés dans le cadre de l’aide publique aux partis politiques. Les deux juges qui ont ordonné la saisie soupçonnent le parti d’avoir rémunéré une partie de son personnel avec des fonds européens en les déclarant comme des assistants parlementaires.

  • Contamination au Novitchok. Dawn Sturgess, une Britannique de 44 ans, qui avait été retrouvée avec son compagnon dans un état critique le 30 juin après avoir tous les deux « manipulé un objet contaminé », selon la police antiterroriste, est décédée hier soir au Royaume-Uni. Le couple, hébergé dans un foyer pour sans-abri, a été exposé au Novitchok, le même agent neurotoxique que celui utilisé début mars contre l’ancien agent russe Sergueï Skripal et sa fille, qui ont tous les deux survécu.

  • Purge en Turquie. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a prêté serment pour un mandat de cinq ans au cours duquel il bénéficiera de pouvoirs renforcés, après la disparition du poste de Premier ministre, ainsi que d’un pouvoir de nomination et de destitution sur les juges. Un décret publié hier au Journal officiel a officialisé le limogeage de plus de 18 000 militaires, policiers et autres fonctionnaires, sans mentionner de motif, portant à 160 000 le nombre de personnes mises à l’écart depuis le coup d’État manqué de juillet 2016.

  • Inondations mortelles au Japon. Des inondations dues à de fortes pluies depuis vendredi ont fait au moins 126 morts dans l’ouest du Japon, selon un bilan provisoire. Les victimes ont principalement été recensées sur les îles de Honshu et de Shikoku.