11 juillet 2018

Tout s'explique

Les reproches de Donald Trump à ses alliés de l’Otan

Quels reproches Donald Trump adresse-t-il aux autres membres de l’Otan ?

À la veille d’un sommet de deux jours qui a débuté ce matin à Bruxelles, en Belgique, avec les pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), le président américain, Donald Trump, a reproché à la plupart des autres États de la coalition la faiblesse de leurs dépenses militaires. Il estime que les pays européens se reposent sur les États-Unis pour les défendre. Les 29 pays membres de l’Otan se sont engagés en 2014 à ce que le budget de leur défense atteigne 2 % de leur produit intérieur brut d’ici 2024. Seuls les États-Unis, la Grèce, le Royaume-Uni et l’Estonie y sont pour l’instant parvenus, selon les chiffres de l’Otan. Au premier jour du sommet, aujourd’hui, Donald Trump a particulièrement critiqué l’Allemagne, qui a consacré 1,2 % de son PIB à la défense en 2016, en la jugeant « prisonnière » de la Russie, à laquelle elle achète « une grande partie de son énergie ».

Que répondent les alliés des États-Unis ?

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a rappelé à l’occasion du sommet de Bruxelles que les dépenses militaires des alliés des États-Unis au sein de l’Otan avaient augmenté de 6 % en 2017. Dans une tribune publiée dimanche dans le Wall Street Journal, il a écrit que seuls deux pays consacraient 2 % de leur PIB à la défense en 2014 et que l’organisation s’attendait à ce qu’il y en ait huit à la fin de l’année, la Lettonie, la Pologne, la Lituanie et Roumanie approchant de l’objectif. La chancelière allemande, Angela Merkel, a quant à elle déclaré que son pays faisait « beaucoup pour l’Otan » en étant « le deuxième plus grand fournisseur de soldats » de l’organisation, en y consacrant « la majeure partie » de sa capacité militaire et en ayant un « engagement fort » en Afghanistan où il défend « aussi les intérêts des États-Unis ».

Quel est le rôle de l’Otan ?

Fondée en 1949 pour faire face à la menace soviétique, l’Otan rassemblait à l’origine 10 pays européens, les États-Unis et le Canada promettant de réagir collectivement à une agression contre l’un d’entre eux. L’alliance s’est élargie progressivement à la Turquie et à l’Europe de l’Est. Elle déploie actuellement environ 20 000 hommes et femmes, mis à sa disposition par les États membres, dans diverses missions de maintien de la paix. Elle forme ainsi les forces de sécurité afghanes et maintient des troupes au Kosovo, depuis les bombardements qu’elle y a menés en 1999 contre les troupes serbes. L’Otan mène également des opérations de surveillance de l’espace aérien de ses pays membres ne possédant pas de chasseurs, en particulier en Albanie, au Monténégro, en Slovénie et autour de la mer Baltique, où elle affirme avoir repoussé « des avions russes ayant violé à plusieurs reprises l’espace aérien allié ».