• Démissions au Royaume-Uni. Le ministre britannique du Brexit, David Davis, a démissionné dimanche en raison d’un désaccord sur la position adoptée deux jours plus tôt par le gouvernement conservateur de Theresa May concernant les futures relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne. La ligne adoptée prévoit de continuer à appliquer les règles de l’UE pour les échanges de biens industriels et de produits agricoles. David Davis estime qu’elle met le pays en « position de faiblesse dans les négociations ». Le ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, a également démissionné lundi.

  • Cour suprême américaine. Le président américain, Donald Trump, a nommé lundi le juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis, en remplacement d’Anthony Kennedy, qui a annoncé fin juin son départ à la retraite. Le Sénat, à majorité républicaine, doit confirmer sa nomination. Si celle-ci est validée, elle renforcera la tendance conservatrice de la Cour suprême américaine, dont cinq des neuf juges ont été nommés par des présidents républicains. Choisi par Ronald Reagan, Anthony Kennedy s’était toutefois rangé plusieurs fois du côté des juges désignés par les présidents démocrates.

  • Répression au Nicaragua. La Commission interaméricaine des droits de l’homme, qui dépend de l’Organisation des États américains, regroupant 35 pays du continent américain, a annoncé mercredi que la répression des manifestations au Nicaragua avait fait 264 morts et plus de 1 800 blessés depuis mi-avril. Initié pour protester contre une réforme des retraites augmentant les cotisations et réduisant les pensions, le mouvement de contestation s’est mué en opposition au président, Daniel Ortega, au pouvoir depuis 2006. Hier, à l’occasion d’une journée de grève générale à l’appel de l’opposition, des affrontements ont fait cinq morts, dont quatre policiers, selon l’ONG Centre nicaraguayen des droits de l’homme.

  • Réunion de l’Otan. Les chefs d’État et de gouvernement des 29 pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) se sont réunis mercredi et jeudi à Bruxelles, en Belgique, pour un sommet. Donald Trump a reproché la veille de la rencontre aux autres États la faiblesse de leurs dépenses militaires pour assurer le fonctionnement de l’organisation. Dans un communiqué final, tous les pays membres ont réaffirmé leur engagement, pris en 2014, pour que leurs dépenses en matière de défense atteignent 2 % de leur PIB d’ici 2024.

  • Reprise de Deraa. L’armée syrienne a célébré jeudi la reprise de la ville de Deraa, dans le sud-ouest de la Syrie, en hissant symboliquement le drapeau national sur un bâtiment en ruines du centre-ville, tenu jusqu’ici par les rebelles. La ville de Deraa avait été en février 2011 le lieu des premières manifestations d’opposition au régime du président syrien, Bachar el-Assad, qui ont conduit à une guerre civile ayant fait plus de 400 000 morts, selon l’ONU.