• Rétractation dans l’affaire Benalla. Le directeur de l’ordre public et de la circulation à la préfecture de police de Paris, Alain Gibelin, a envoyé une lettre à la présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale pour rectifier les propos qu’il a tenus hier soir lors de son audition par les députés. Il avait déclaré qu’Alexandre Benalla, chargé de mission à l’Élysée accusé de violences contre des manifestants le 1er mai à Paris, avait pris part à des réunions avec ses services en mai pendant les 15 jours où l’Élysée a affirmé qu’il faisait l’objet d’une suspension. Alain Gibelin affirme dans sa lettre qu’il n’a pas compris que la question portait sur ces 15 jours de mai.

  • Incendies en Grèce. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a décrété trois jours de deuil national après des incendies, attisés par les fortes chaleurs, qui ont fait au moins 74 morts dans le pays depuis hier, selon les pompiers. La plupart des victimes ont été piégées par les flammes à leur domicile ou dans leur voiture dans les environs de Mati, à 40 km au nord-est d’Athènes, selon le gouvernement grec.

  • Israël et la Syrie. L’armée israélienne a abattu un avion de combat syrien qu’elle accuse d’avoir pénétré dans son espace aérien et qui est tombé dans la partie sud du plateau du Golan, une région syrienne conquise par Israël pendant la guerre des Six Jours en 1967. L’agence de presse officielle syrienne Sana a affirmé que l’avion menait des raids contre les opposants au régime de Bachar el-Assad dans le sud de la Syrie.

  • Theresa May et le Brexit. La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé qu’elle allait mener les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne jusqu’ici confiées au ministre du Brexit, qui l’assistera désormais. Elle a déclaré qu’il était « essentiel que le gouvernement s’organise de la manière la plus efficace » pour qu’un accord soit trouvé d’ici octobre sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

  • Effondrement d’un barrage au Laos. Un barrage hydroélectrique en construction dans le sud-est du Laos s’est effondré hier soir, libérant 5 milliards de mètres cubes d’eau qui ont submergé plusieurs villages des alentours. Plusieurs centaines de personnes sont portées disparues, selon l’agence de presse officielle laotienne Khaosan Pathet Lao.

  • Ebola en RDC. Le ministre de la Santé de la République démocratique du Congo, Oly Ilunga, a déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola qui avait débuté dans le pays le 8 mai et a tué 33 personnes. La fin de l’épidémie de cette maladie hautement mortelle se traduisant par une violente fièvre, des vomissements, des diarrhées, voire des hémorragies, peut être déclarée après une période de 42 jours sans apparition d’un nouveau cas.