6 août 2018

C'est leur avis

Les sanctions ne faciliteront pas une révolution iranienne

De nouvelles sanctions américaines contre l’Iran doivent entrer en vigueur demain. Alors que Donald Trump avait affiché en janvier son soutien au peuple iranien et promis de l’aider à chasser du pouvoir son « gouvernement corrompu », Jason Rezaian, ancien correspondant du Washington Post à Téhéran, estime que les sanctions vont avant tout affecter la population.

« La lutte pour survivre au quotidien va rendre la capacité à s’organiser politiquement encore plus compliquée qu’elle ne l’est déjà. Les manifestations sont encore loin d’un mouvement de masse. […] Les petites entreprises qui ont prospéré dans le climat particulier de l’Iran vont péricliter. L’addiction aux drogues, déjà endémique en Iran, va probablement augmenter. Le malaise général d’une société vivant dans l’obscurité permanente que provoque le fait d’être désigné comme un État paria ne va faire qu’empirer. » Jason Rezaian