9 août 2018

Ça alors

Un salaire minimum pour les VTC à New York

Le conseil municipal de New York a adopté hier une nouvelle réglementation limitant le nombre de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) circulant dans la ville pour lutter contre les embouteillages et obligeant les entreprises de ce secteur, telles que Lyft et Uber, à verser un salaire minimum à leurs conducteurs. Selon cette loi, aucune nouvelle licence ne sera accordée pendant un an, à l’exception des véhicules accessibles aux fauteuils roulants, et la Commission des taxis et des limousines (TLC) de la ville devra fixer le salaire horaire minimum pour les chauffeurs. Une étude commandée par TLC et publiée le mois dernier recommandait un seuil de 17,22 dollars (14,84 euros) de l’heure. Selon TLC, 130 000 VTC sont répertoriés à New York, dont 80 000 sont rattachés à au moins une application comme Uber ou Lyft.