10 août 2018

Tout s'explique

Ryanair annule près de 400 vols

Pourquoi les vols sont-ils annulés ?

L’entreprise irlandaise Ryanair, deuxième compagnie aérienne d’Europe en nombre de passagers en 2017, a annulé ce vendredi près de 400 vols en raison d’une grève de 24 heures décidée par ses pilotes en Allemagne, en Belgique, en Irlande, aux Pays-Bas et en Suède. C’est la première fois que les pilotes de Ryanair de plusieurs pays se mobilisent en même temps. La compagnie, qui a dénoncé une « grève inutile », a précisé que 85 % de ses vols restaient assurés. Le mouvement a commencé en juillet en Irlande, où les pilotes ont cessé par quatre fois le travail en un mois. Les syndicats demandent des hausses de salaire, l’intégration des intérimaires ou encore des contrats de travail correspondant au pays de résidence des pilotes. Fin juillet, le personnel de cabine de la compagnie avait également cessé le travail en Espagne, Italie, Portugal et Belgique, entraînant l’annulation de 600 vols.

Quels sont les recours pour les passagers ?

Selon Ryanair, les annulations affectent près de 55 000 passagers. La compagnie s’engage à les rembourser, mais ne compte pas les indemniser, estimant que « ces annulations relèvent de circonstances extraordinaires ». Un règlement européen prévoit une indemnisation de 250 euros à 600 euros selon la distance du trajet si la compagnie a annulé le vol « moins de deux semaines avant le départ ». Elle peut invoquer un cas de force majeure pour refuser l’indemnisation, mais il faut que cet incident soit « imprévisible » et ne puisse « pas être évité », précise le site de l’administration française. Le 17 avril, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait estimé que la compagnie allemande TUIfly devait indemniser ses passagers après la grève sans préavis de son personnel, qui avait cessé le travail pour protester contre l’annonce d’une restructuration. La CJUE avait refusé de considérer cet événement comme une circonstance extraordinaire.

Comment Ryanair est-elle devenue l’une des principales compagnies d’Europe ?

Avec près de 129 millions de passagers transportés en 2017, selon le cabinet d’études australien Capa, Ryanair est la deuxième compagnie européenne derrière Lufthansa. Créée en 1985, Ryanair est devenue la première compagnie européenne à bas coûts en 1990 après l’arrivée de Michael O’Leary, appelé pour redresser la compagnie, dont il est aujourd’hui le directeur général. S’inspirant des méthodes de la compagnie américaine Southwest, Michael O’Leary a cherché à réduire les coûts en limitant le nombre de modèles d’avion, en travaillant sur la rotation des appareils, leur implantation dans des aéroports secondaires où les taxes et les frais de parking sont moins élevés, en supprimant la classe business et en transformant en options payantes les services (repas, boissons, bagages en soute, etc.). Il maîtrise également les coûts de personnel. Ryanair relie 222 destinations dans 37 pays.