20 août 2018

Ça peut servir

Congelez votre poisson si vous le dégustez cru

En été, vous ne jurez que par les anchois marinés ou le tartare de lotte ? Attention, vous risquez de contracter une anisakiase, une infection liée à l’ingestion des larves potentiellement présentes dans les mollusques et les poissons sauvages. Toutes nos excuses si vous alliez passer à table. Ces parasites peuvent se fixer sur la paroi du tube digestif puis tenter de s’y enfoncer, entraînant des perforations de l’estomac et des péritonites. En France, 10 cas d’anisakiase sont en moyenne recensés chaque année mais cet été, quatre cas ont été rapportés en deux mois dans le seul Finistère. Pour tuer les larves, le ministère de l’Alimentation recommande de congeler les produits pendant sept jours avant leur consommation. Ou de les faire cuire.