21 août 2018

C'est leur avis

Le pape dénonce un esprit de corps face à la pédophilie

Le pape François s’est adressé hier par écrit aux catholiques du monde entier, les appelant à jouer un rôle pour prévenir ou dénoncer les abus sexuels commis par des prêtres. Interrogé par Franceinfo, le directeur de La Croix, Guillaume Goubert, juge les propos du pape sans précédent.

« Que ce soit le chef l’Église qui appelle tous les membres de l’Église à se mobiliser contre le cléricalisme, c’est quelque chose qui, historiquement, est sans précédent. Le fait de dire que, s’il y a des abus, c’est parce qu’il y a une certaine culture cléricale d’autopréservation, un esprit de corps qui fait que l’on dissimule les choses de manière endémique et qu’il faut que tous les baptisés, tous les membres de l’Église participent à la lutte contre les abus sexuels de la part du clergé, c’est tout à fait inédit. […] Il n’y a pratiquement pas une phrase pour dire “cela va mieux”. Cela a souvent été le discours de l’Église de dire il y a des progrès qui sont faits. Là, il donne toute la mesure du problème dans son texte. » Guillaume Goubert