23 août 2018

On fait le point

Poursuite du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine

Les États-Unis ont introduit ce matin de nouveaux droits de douane de 25 % sur 279 catégories de produits importés de Chine représentant une valeur annuelle de 16 milliards de dollars. Cette mesure, annoncée en juin, porte à un total de 50 milliards de dollars les marchandises chinoises taxées à 25 % en entrant sur le territoire américain, soit 10 % du montant total des importations de produits chinois. La Chine a aussitôt répliqué en imposant des droits de douane supplémentaires sur des importations américaines représentant un même montant.

Cette double décision marque une nouvelle étape dans le conflit commercial qui oppose les deux pays. Le président américain, Donald Trump, reproche notamment à la Chine d’imposer des transferts de technologie aux entreprises américaines présentes sur place et aux entreprises chinoises de ne pas respecter la propriété intellectuelle. La Chine estime quant à elle que les États-Unis violent les règles du commerce international fixées dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce en imposant des taxes.

Les nouveaux droits de douane américains s’appliquent notamment aux cellules photovoltaïques, ordinateurs, composants électroniques et machines-outils chinois. La réponse chinoise concerne 650 types de produits américains parmi lesquels les autocars, des denrées alimentaires, le pétrole ou les motos Harley-Davidson. Les États-Unis ont annoncé en juillet une nouvelle tranche, en cours de préparation, portant sur 200 milliards de dollars d’importations de produits chinois.

Lors d’une réunion le 1er août, dont le compte rendu a été publié hier, le comité de politique monétaire de la banque centrale américaine a estimé que les « désaccords commerciaux actuels » représentaient à terme « une importante source d’incertitude et de risques » pour l’économie américaine avec « des effets négatifs sur la confiance des entrepreneurs, sur les dépenses d’investissement et sur l’emploi ».