23 août 2018

Ça peut servir

Mieux prévenir des dangers du paracétamol

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), un établissement dépendant du ministère de la Santé, alerte sur les dangers pour le foie d’une surconsommation de médicaments à base de paracétamol. L’ANSM, qui relève sur son site que leur consommation en France a augmenté de 53 % en 10 ans, a annoncé lundi son souhait de renforcer et d’harmoniser les messages de prévention sur les boîtes de médicaments. Elle lance jusqu’au 30 septembre une consultation publique sur le message d’alerte à faire figurer, au moyen d’un questionnaire à télécharger et à renvoyer par e-mail. Pour éviter les surdosages (pas plus de trois grammes par jour en espaçant les prises), l’ANSM suggère de vérifier la présence de paracétamol dans les autres médicaments utilisés pour la douleur, les rhumes ou la fièvre.