28 août 2018

C'est leur avis

Chemnitz et l’État de droit

2 000 personnes se sont rassemblées hier soir pour le deuxième jour consécutif à Chemnitz, dans l’est de l’Allemagne, afin de protester contre une agression mortelle pour laquelle un Syrien et un Irakien ont été arrêtés. Plusieurs manifestants s’en sont pris physiquement à des étrangers présents à proximité. Journaliste pour le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, Reinhard Müller s’inquiète de voir des citoyens vouloir se faire justice eux-mêmes.

« Le cas de Chemnitz a montré à quelle vitesse une foule peut être mobilisée. Le scandale n’est pas que des citoyens inquiets descendent dans la rue quand un homicide a vraisemblablement été commis. C’est leur droit, quelles que soient leurs raisons. […] Mais ils doivent bien sûr être pacifiques et ne pas enfreindre les droits des autres. Là où des émeutes sont possibles, c’est l’État de droit qui a abdiqué. […] Quiconque transforme sa colère en lynchage est lui-même un délinquant et doit être poursuivi. Celui qui appelle à “chasser” des personnes d’origine étrangère est un semeur de troubles. L’État, et seulement l’État, est responsable de la sécurité publique. » Reinhard Müller