• Impôt à la source. Le président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré au cours d’une conférence de presse à Helsinki, en Finlande, qu’il avait demandé aux ministres en charge de l’instauration du prélèvement de l’impôt à la source des « réponses très précises » afin d’être « sûr de ce que nos concitoyens vivront le jour où on le mettra en place si on le met en place ». L’Assemblée nationale avait voté en juillet 2017 le report d’un an de cette mesure censée entrer en vigueur le 1er janvier 2018.

  • Vol de données concernant Lactalis. Une association de familles de victimes du lait contaminé à la salmonelle produit dans une usine du groupe laitier Lactalis, a annoncé hier soir qu’elle allait déposer plainte contre X pour dissimulation de preuves après un vol commis dans les bureaux de la DGCCRF (répression des fraudes), un des services en charge de l’enquête sur la contamination découverte l’an dernier. Le Canard enchaîné a révélé dans son édition d’hier que plusieurs ordinateurs avaient été volés le 10 mai et la DGCCRF a reconnu que l’un d’eux contenait des informations « relatives à la gestion administrative du retrait » des produits Lactalis.

  • Appel à la libération d’Ouïghours en Chine. Le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale a demandé la libération immédiate des Ouïghours détenus en Chine « sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux ». L’organisation s’appuie sur des estimations faisant état de plusieurs dizaines de milliers à un million de membres de cette minorité musulmane internés « en secret et souvent pour de longues durées, sans être inculpés ou jugés ».

  • Frappes en Irak et en Syrie. La coalition internationale dirigée par les États-Unis pour lutter contre les groupes djihadistes en Syrie et en Irak a déclaré que les frappes aériennes qu’elle mène depuis 2014 avaient causé la mort de 1 061 civils. L’ONG britannique Airwars, fondée par un ancien journaliste du groupe audiovisuel BBC, estime quant à elle que les frappes de la coalition ont tué 6 575 civils.