30 août 2018

C'est leur avis

Un ministère de l’Écologie insuffisant

Coréalisateur du documentaire « Demain », Cyril Dion estime dans Le Monde que la personne qui remplacera Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique ne pourra pas faire mieux sans un changement de modèle économique [€].

« On ne peut pas douter du fait que Nicolas Hulot, mieux que personne dans le monde politique, ait eu, à l’heure de sa nomination, connaissance des enjeux, les idées claires sur le changement de cap à adopter et sur un certain nombre de mesures radicales à mettre en œuvre. On peut aussi arguer qu’il avait une place idéale : numéro trois du gouvernement, avec un portefeuille large. Mais ce n’était pas suffisant. En réalité je crois que nous pourrions mettre n’importe qui à sa place, cela n’y ferait rien, pour une raison simple : la mutation qu’il est indispensable d’opérer pour stopper le réchauffement planétaire, le ravage des forêts, l’extinction des espèces, l’exploitation d’êtres humains à travers le monde, l’accroissement indécent des inégalités, est incompatible avec le modèle néolibéral, consumériste, fondé sur une croissance matérielle infinie. » Cyril Dion