• Soupçons d’espionnage dans l’espace. La ministre des Armées, Florence Parly, a affirmé qu’un satellite russe avait tenté l’an dernier d’espionner un satellite franco-italien permettant des communications militaires sécurisées. Le satellite visé, Athena-Fidus, a été développé par les agences spatiales française et italienne en collaboration avec les armées des deux pays et lancé en 2014.

  • Auditions dans l’affaire Fillon. Le candidat Les Républicains à l’élection présidentielle de 2017, François Fillon, a été entendu par les juges d’instruction chargés de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires de sa femme et de ses enfants. François Fillon et sa femme, Penelope, qui a été auditionnée hier par les juges, ont été mis en examen en mars 2017, quelques semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle à l’issue duquel l’ancien Premier ministre a terminé troisième.

  • Un candidat poignardé au Brésil. Jair Bolsonaro, candidat de droite anti-immigration à l’élection présidentielle brésilienne du 7 octobre, a été gravement blessé par un coup de couteau reçu alors qu’il faisait campagne à Juiz de Fora, à une centaine de kilomètres au nord de Rio de Janeiro. Le suspect de l’agression a déclaré avoir agi « pour raisons personnelles » et « sur ordre de Dieu », selon la police militaire. Jair Bolsonaro est donné favori par plusieurs sondages depuis que la justice brésilienne a invalidé la candidature de l’ancien président Lula le 31 août.

  • Réunion sur la Syrie. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le président iranien, Hassan Rohani, et le président russe, Vladimir Poutine, se sont réunis à Téhéran, en Iran, pour des négociations sur la Syrie. Le dirigeant turc a déclaré qu’une offensive contre Idleb, la dernière grande zone contrôlée par les opposants au régime du président syrien Bachar el-Assad, provoquerait « un massacre et un drame humanitaire », tandis que le président iranien a estimé nécessaire de poursuivre le « combat contre le terrorisme » tout en protégeant les civils.

  • Piratage chez British Airways. Le directeur général de la compagnie aérienne britannique British Airways, Alex Cruz, a annoncé que son entreprise indemniserait « tout dommage financier » subi par ses clients après le piratage dont elle a été victime. Des pirates informatiques se sont emparés entre le 21 août et le 5 septembre des données de cartes bancaires de 380 000 personnes qui avaient acheté des billets via le site internet ou l’application de British Airways.

  • Investissements qataris en Allemagne. L’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani, a annoncé lors d’un déplacement à Berlin que son pays souhaitait investir 10 milliards d’euros en cinq ans en Allemagne, essentiellement dans les secteurs de l’automobile, de la technologie et des banques. L’Allemagne est l’un des principaux partenaires économiques du Qatar, vers lequel elle est le troisième exportateur, et les échanges commerciaux entre les deux pays ont doublé entre 2011 et 2016, a rappelé l’émir.