• Bombardements sur Idleb. L’aviation russe a repris mardi ses bombardements sur la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, qui constitue la dernière grande zone contrôlée par des opposants au régime du président syrien, Bachar el-Assad. Hier à Téhéran, lors d’une réunion avec le président russe, Vladimir Poutine, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’une offensive contre Idleb provoquerait « un massacre et un drame humanitaire », tandis que le président iranien, Hassan Rohani, a estimé qu’il était nécessaire de poursuivre le « combat contre le terrorisme » tout en protégeant les civils.

  • Remaniement ministériel. L’Élysée a annoncé mardi le remplacement de Nicolas Hulot, qui avait démissionné fin août, par François de Rugy, jusqu’ici président de l’Assemblée nationale, comme ministre de la Transition écologique. Roxana Maracineanu, championne du monde de natation en 1998, remplace au ministère des Sports Laura Flessel, qui a annoncé mardi sa démission pour des « raisons personnelles ». Le Monde, Mediapart et Le Canard enchaîné ont affirmé mardi que l’administration fiscale la soupçonnait de fraude fiscale et d’abus de bien social, dans le cadre d’une entreprise dont elle était propriétaire avec son mari.

  • Soupçons de « déportation » des Rohingyas. La Cour pénale internationale, basée à la Haye, aux Pays-Bas, a déclaré jeudi qu’elle était compétente pour enquêter sur des soupçons de « déportation » au Bangladesh de la minorité musulmane des Rohingyas présente en Birmanie, même si la Birmanie n’a pas ratifié son traité, contrairement au Bangladesh. Plus de 700 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh depuis août 2017, selon l’ONU.

  • Un livre et une tribune contre Trump. Donald Trump a exhorté jeudi le New York Times à révéler « pour des raisons de sécurité nationale » l’identité de l’auteur anonyme, présenté comme un de ses collaborateurs, d’une tribune le décrivant comme un danger publiée la veille par le journal. Ce collaborateur se décrit comme appartenant à une « résistance » luttant de l’intérieur contre les « pires penchants » du président américain. Ce dernier est également visé par un livre du journaliste d’investigation Bob Woodward, à paraître le 11 septembre, dont le Washington Post a publié des extraits le décrivant comme un homme colérique, dont les collaborateurs cherchent à contourner les décisions.

  • Candidat brésilien attaqué. Jair Bolsonaro, candidat à l’élection présidentielle brésilienne du 7 octobre aux positions conservatrices et autoritaires, a été gravement blessé hier par un coup de couteau alors qu’il faisait campagne. Le suspect de l’agression a déclaré avoir agi « pour raisons personnelles » et « sur ordre de Dieu », selon la police militaire. Jair Bolsonaro est donné favori par plusieurs sondages depuis que la justice brésilienne a invalidé la candidature de l’ancien président Lula le 31 août.