• Ferrand désigné par LREM. Les députés La République en marche ont désigné Richard Ferrand, le président de leur groupe, pour être leur candidat à la présidence de l’Assemblée nationale, par 187 voix contre 85 pour la députée de la Somme Barbara Pompili, 15 pour la députée de l’Isère Cendra Motin et 4 pour le député du Tarn Philippe Folliot. Richard Ferrand briguera mercredi la présidence de l’Assemblée nationale devant l’ensemble de l’hémicycle, où son groupe détient une nette majorité avec 312 sièges sur 577.

  • Opposants évacués en Alsace. Des gendarmes mobiles ont évacué ce matin une centaine d’opposants à un projet de contournement autoroutier de Strasbourg prévu pour délester l’autoroute A35 qui dessert le chef-lieu de la région Grand Est. Installés depuis près d’un an sur la commune de Kolbsheim (Bas-Rhin), les manifestants reprochent au projet d’entraîner la disparition de terres agricoles et de menacer des espèces protégées comme le grand hamster d’Alsace.

  • Agression au couteau à Paris. Un homme armé d’un couteau et d’une barre de fer a attaqué sept personnes, en blessant quatre grièvement, hier soir au bord du bassin de la Villette, dans le nord de Paris. L’agresseur, qui a été maîtrisé par des passants avant l’arrivée de la brigade anticriminalité, a déclaré aux policiers être de nationalité afghane et être né en 1987, mais son identité doit encore être vérifiée.

  • Intrusion à l’aéroport de Lyon. Le trafic a été interrompu pendant plusieurs heures à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry après l’intrusion d’une voiture sur les pistes. Le conducteur, au volant d’un véhicule volé, avait pris l’autoroute A43 à contresens avant de traverser une porte vitrée de l’aéroport pour se retrouver sur le tarmac où il a été arrêté par la police.

  • Marches pour le climat. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé samedi à des marches pour le climat en France à l’occasion d’une journée de mobilisation mondiale pour réclamer un engagement plus fort des gouvernements face au réchauffement climatique. La mobilisation française a été accentuée par un appel lancé sur Facebook par un jeune journaliste en réaction à la démission de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique le 28 août.