13 septembre 2018

Ça peut servir

Comment repérer l’huile de palme

Plusieurs éléments peuvent vous pousser à vouloir éviter l’huile de palme, comme l’impact sur la santé que peut avoir son taux d’acides gras saturés d’environ 50 % ou l’importante déforestation qu’elle cause dans les pays qui la produisent. Dans l’alimentation, un règlement européen oblige depuis 2014 les industriels à signaler sa présence dans les ingrédients, rappelle Europe 1. Si la mention « huile de palme » ne figure pas sur l’emballage, vérifiez que ses dérivés ne sont pas non plus présents, comme « huile palmiste » ou « graisse de palme ». Cette obligation d’affichage ne s’applique pas aux produits non alimentaires comme les cosmétiques, qui utilisent aussi beaucoup l’huile de palme. Pour savoir s’ils en contiennent, penchez-vous sur l’étiquette. Méfiez-vous des ingrédients dont le nom inclus « palm » (par exemple du sodium palmate), « lauryl » (lauryl polyglucose) ou « stéar » (acide stéarique, stéarate).