19 septembre 2018

Ça peut servir

Les mérites du Nutri-Score

Une étude publiée hier par PLoS Medicine, une revue scientifique consacrée à la santé, établit un lien entre la consommation d’aliments mal notés par le Nutri-Score et le risque de cancer. Celui-ci augmente en moyenne de 7 %, davantage pour certains types comme le cancer colorectal ou celui de l’estomac, selon l’étude réalisée auprès d’un échantillon de plus de 470 000 adultes vivant dans 10 pays européens. Le Nutri-Score est un étiquetage facultatif mis en place en France en octobre 2017 pour permettre aux consommateurs de connaître la qualité nutritionnelle des aliments à l’aide d’une échelle de couleurs. Les auteurs de l’étude estiment que ces résultats contribuent à légitimer ce dispositif pour prévenir les maladies. En février, le British Medical Journal, une autre revue scientifique, avait publié une étude établissant une corrélation entre les aliments ultratransformés (plats surgelés ou prêts à consommer, barres chocolatées, etc.) et le risque de cancer.