20 septembre 2018

Ça alors

Uber prêt à bannir ses clients mal notés

Le groupe américain de véhicules de transport avec chauffeur Uber a introduit hier de nouvelles règles en Australie et en Nouvelle-Zélande. Désormais, des clients pourront perdre l’accès à l’application si leur note générale, qui est une moyenne des scores attribués par les conducteurs à l’issue d’une course, « tombe au-dessous d’un certain minimum », affirme Uber. La compagnie a précisé au groupe audiovisuel BBC qu’une note inférieure ou égale à quatre étoiles sur cinq entraînerait une suspension de six mois, les clients recevant toutefois au préalable « plusieurs » avertissements accompagnés de conseils leur permettant d’améliorer leur score. Cette règle s’applique déjà aux conducteurs mal notés, avec des barèmes différents dans chaque pays. Parmi les mauvais comportements relevés par Uber figurent l’impolitesse, les propos et gestes déplacés, la pression exercée sur les conducteurs pour conduire sans sécurité ou encore les dommages causés au véhicule.