25 septembre 2018

C’est leur avis

La victoire de « L’Amérique d’abord »

L’historien américain Robert Kagan, favorable à une politique interventionniste des États-Unis, estime dans le New York Times que le courant de pensée donnant la priorité à l’Amérique, symbolisé par le slogan « America First » du président Donald Trump, s’est durablement imposé dans le pays comme entre les deux guerres mondiales.

« Maintenant, nous avons M. Trump. Est-il une erreur ou un point culminant ? De nombreux experts en politique internationale et la plupart des dirigeants étrangers rassemblés cette semaine à New York pour l’Assemblée générale des Nations unies comptent sur la première option. Ils espèrent que les élections de 2020 remettront les États-Unis sur leurs rails. Mais ils devraient peut-être commencer à se dire que ce qui se passe aujourd’hui n’est pas seulement un soubresaut, mais la nouvelle voie de la politique étrangère américaine, ou plutôt un retour aux traditions – celles qui nous ont tenus à l’écart pendant que le fascisme et le militarisme conquéraient pratiquement le monde. » Robert Kagan