26 septembre 2018

Ça alors

Première condamnation pour outrage sexiste

Le tribunal d’Évry (Essonne) a condamné vendredi à 300 euros d’amende un homme pour outrage sexiste parce qu’il a insulté une femme dans un bus, a annoncé hier le parquet. Il s’agit de la première condamnation en France pour cette infraction, créée par la loi contre les violences sexuelles et sexistes adoptée le 1er août, qui la définit comme le fait d’imposer à une personne « tout propos ou comportement à connotation sexuelle » portant « atteinte à sa dignité » ou créant « une situation intimidante, hostile ou offensante ». Elle peut faire l’objet d’une amende forfaitaire, permettant l’abandon des poursuites pénales, d’un montant de 135 euros. Elle est toutefois passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros si elle est par exemple commise dans les transports collectifs. L’homme a également été condamné pour agression sexuelle, pour avoir mis une claque sur les fesses de la femme.