28 septembre 2018

C'est leur avis

Une accusation qui concerne tous les Américains

Christine Blasey Ford, une professeure de psychologie, a déclaré hier, devant la commission judiciaire du Sénat américain, être sûre « à 100 % » d’avoir été agressée sexuellement dans sa jeunesse par Brett Kavanaugh, le candidat choisi par Donald Trump pour siéger à la Cour suprême des États-Unis. Les sénateurs doivent voter dans les prochains jours pour confirmer sa nomination. Ancienne directrice de la communication à la Maison-Blanche sous la présidence de Barack Obama, Jen Psaki estime sur CNN que chaque Américain peut se sentir concerné.

« Alors que les femmes et les hommes dans tout le pays étaient rivés à l’audience de jeudi, la plupart ne cherchaient pas à estimer les conséquences électorales. […] La plupart étaient captivés à cause de la fréquence des agressions sexuelles dans tout le pays. Parce que, qu’ils en soient ou non conscients, la plupart des gens ont un ami, un collègue de travail, un membre de leur famille qui a vécu quelque chose de comparable à ce que Ford a décrit, qui a été mis en doute, a été tourné en ridicule. La question pour les Républicains au Congrès est simple. Un individu accusé de manière crédible d’agression sexuelle devrait-il être confirmé pour un mandat à vie à la Cour suprême ? » Jen Psaki