28 septembre 2018

Ça alors

Un temple hindou sommé d’accueillir toutes les femmes

La Cour suprême indienne a ordonné aujourd’hui la levée de l’interdiction faite aux femmes de 10 à 50 ans d’entrer dans le temple hindou de Sabarimala, dans l’État indien du Kerala, qui accueille plusieurs dizaines de millions de pèlerins chaque année. L’accès leur en était interdit au motif que le dieu auquel le temple est dédié est célibataire. Quatre juges ont estimé que cette discrimination vis-à-vis des femmes était inconstitutionnelle tandis qu’une juge, la seule femme, a considéré que la cour n’avait pas à intervenir dans cette pratique relevant de la religion. Plusieurs autres lieux de culte indiens interdisent leur accès aux femmes. C’est également le cas du mont Athos, en Grèce, qui abrite 20 monastères orthodoxes dont les résidents ont fait vœu de célibat, et du mont Omine au Japon, où les adeptes d’une secte shinto-bouddhiste viennent pratiquer l’ascèse.