1er octobre 2018

Tout s'explique

Le Canada rejoint l’accord commercial entre les États-Unis et le Mexique

Pourquoi le Canada, les États-Unis et le Mexique ont-ils négocié un nouvel accord de libre-échange ?

Le Canada et les États-Unis sont parvenus hier à s’entendre sur un nouvel accord commercial avec le Mexique, appelé « Accord États-Unis-Mexique-Canada » (AEUMC). Le Canada rejoint ainsi un accord négocié par les États-Unis et le Mexique fin août. L’AEUMC remplacera l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena), instauré entre les trois pays en 1994. Conformément à ses promesses de campagne, le président américain, Donald Trump, avait menacé de sortir de l’Alena, qu’il qualifiait de « désastre » pour les travailleurs américains, si aucun nouvel accord de libre-échange n’était conclu avec les deux autres pays. Après un premier échec des négociations avec le Canada fin août, Donald Trump avait donné au gouvernement canadien jusqu’à hier à minuit pour se joindre à l’accord négocié avec le Mexique.

Quelles sont les différences par rapport à l’Alena ?

Selon le communiqué commun du représentant au Commerce des États-Unis, Robert Lighthizer, et de la ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, ce nouvel accord offrira un accès à « des marchés plus libres, à un commerce plus équitable et à une croissance économique solide ». Pour qu’un véhicule soit vendu entre les trois pays sans droits de douane, l’AEUMC exige qu’il soit fabriqué avec au moins 75 % de composants réalisés en Amérique du Nord, contre 62,5 % jusqu’à présent. Pour bénéficier de cette exemption, les véhicules devront avoir été fabriqués à au moins 40 % par des salariés payés 16 dollars de l’heure minimum. L’AEUMC permettra aux fabricants de produits laitiers américains d’obtenir un meilleur accès au marché canadien, alors qu’ils étaient jusqu’ici freinés par des taxes atteignant jusqu’à 300 %. Contrairement à l’Alena prévu pour une durée illimitée, l’AEUMC sera signé pour 16 ans.

Quels sont les principaux échanges économiques entre ces pays ?

Selon le bureau du recensement des États-Unis, qui dépend du département du Commerce américain, la balance commerciale entre les États-Unis et le Canada est favorable au second depuis 1985, date depuis laquelle ces données sont disponibles sur son site. En 2017, les États-Unis ont exporté 282,2 milliards de dollars de marchandises vers le Canada et importé 299,3 millions de dollars de marchandises canadiennes. Les principales exportations canadiennes vers les États-Unis concernent les combustibles miniers et les véhicules, tandis que les principales exportations américaines vers le Canada concernent les véhicules et les machines industrielles. La balance commerciale entre les États-Unis et le Mexique est également défavorable aux Américains. Elle s’élevait selon le bureau du recensement des États-Unis à 71 milliards de dollars en 2017.