4 octobre 2018

C'est leur avis

La progression de l’extrême droite en Allemagne

Spécialistes de l’extrême droite allemande, Thomas Meaney, membre d’une ONG promouvant les relations entre les États-Unis et l’Allemagne, et Saskia Schäfer, professeure à l’université Humboldt de Berlin, s’inquiètent dans le New York Times de la progression des idées de l’extrême droite parmi les responsables politiques et les fonctionnaires en Allemagne, au-delà du parti anti-immigration Alternative für Deutschland.

« Il y a seulement deux ans, de nombreuses personnalités politiques de droite hésitaient encore à soutenir officiellement des mouvements de rue nationalistes et antimigrants comme Pegida. Désormais, il est normal pour les représentants d’Alternative für Deutschland de les appuyer officiellement, mais même des membres de partis supposés du centre montrent des signes de sympathie. […] L’ascension d’Alternative für Deutschland a offert à des centaines de fonctionnaires la possibilité de s’engager dans des activités politiques plus à droite que ce qui aurait été possible il y a seulement quelques années. » Thomas Meaney et Saskia Schäfer